La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Emines-18 Occupation artistique d'un fort

Cet été, l’art contemporain et l’architecture militaire feront dialoguer la mémoire, la fragilité, l'architecture et l’instabilité du monde au fort d’Emines. Le visiteur, immergé dans un décor quasiment intact depuis 1918, y découvrira les propositions artistiques de 3 artistes contemporains : Renato Nicolodi (sculpteur), Juan Paparella (plasticien) et Georges Rousse (photographe/peintre). Leurs oeuvres questionneront le site tant sur son architecture que son histoire.

Construit entre 1888 et 1892 par le général Brialmont, le fort d'Emines est l'un des mieux conservés des neuf forts qui constituent la position fortifiée de Namur. Décor cinématographique s'il en est, aujourd'hui enfoui dans la végétation, il n'a rien perdu de sa force d'évocation. Généralement inaccessible au public, il ouvre une dernière fois sa lourde porte aux travaux des artistes et aux visiteurs en cette année 2018. Une proposition à la frontière de deux mondes initiée par les services de la Culture et du Patrimoine Culturel de la Province de Namur.

Le fort vous accueille pour cette exposition du 8 juillet au 11 novembre 2018


Le fort d’Emines : un site exceptionnel

Proche du centre de Namur, entre les villages d’Emines et de Saint-Marc, le fort d’Émines est l’un des neuf forts qui constituent la position fortifiée de Namur. Ces neuf forts, répartis autour de la ville de Namur, ont été construits entre 1888 et 1892 par le général Brialmont, architecte militaire. À présent dissimulés dans des massifs boisés, ces forts sont généralement inaccessibles au public. Parmi eux, le fort d’Émines est non seulement le mieux conservé, mais il est aussi demeuré presque inchangé depuis 1918. Le 24 août 1914, le fort d'Émines succombe sous les obusiers lourds de type M "Grosse Bertha". N'ayant pas été réarmé pour le second conflit armé, il témoigne de l'aménagement de l'édifice tel qu'il était lors du premier conflit mondial. Aucun des forts de Namur ne fait actuellement l'objet d'une mise en valeur muséale.


L’exposition :

L’invitation de trois artistes contemporains pour investir in situ l’architecture militaire du fort d’Emines a pour objectif de faire dialoguer ce lieu de mémoire avec des formes d’art les plus actuelles. Cette manifestation d’envergure dans un lieu parfaitement inhabituel est un projet artistique fort qui intervient dans la cadre de la fin des commémorations 14-18.

Conçue autour d’un travail d’intégration d’œuvres des trois artistes contemporains Georges Rousse, Renato Nicolodi et Juan Paparella, l’exposition a pour fil conducteur la question de la mémoire individuelle et son lien avec la mémoire collective de l’événement marquant de la guerre 14-18 dont Emines est un héritage patrimonial.


Les 3 artistes:

Georges Rousse est né en 1947 à Paris où il vit et travaille. Depuis le Noël de ses 9 ans où il reçut en cadeau le mythique Brownie Flash de Kodak, l'appareil photo ne l'a plus quitté. Alors qu'il est étudiant en médecine à Nice, il décide d'apprendre chez un professionnel les techniques de prise de vue et de tirage puis de créer son propre studio de photographie d'architecture. Mais bientôt sa passion le pousse à se consacrer entièrement à une pratique artistique de ce médium sur la trace des grands maîtres américains, Steichen, Stieglitz ou Ansel Adams. C'est avec la découverte du Land Art et du Carré noir sur fond blanc de Malevitch que Georges Rousse choisit d'intervenir dans le champ photographique établissant une relation inédite de la peinture à l'espace. Il investit alors des lieux abandonnés qu'il affectionne depuis toujours pour les transformer en espace pictural et y construire une œuvre éphémère, unique, que seule la photographie restitue. Pour Emines, Georges Rousse investit pas moins de 3 espaces pour mettre en place des anamorphoses qui convoquent mémoire du lieu et souvenirs personnels.

Renato Nicolodi est né en 1980 à Bruxelles. Il se forme à l’Ecole Saint-Luc de Bruxelles puis à la Haute école des Beaux-Arts de Gand (HISK), il travaille principalement la sculpture mais aussi la photographie et la peinture. La mémoire reste l’un de ses thèmes de prédilection qu’il revisite à travers le prisme du souvenir. L’histoire familiale, et, en particulier, celle de son grand-père italien l’a beaucoup influencé : soldat dans l’armée de Mussolini, capturé par les Allemands, il sera fait prisonnier dans plusieurs camps avant de réussir à s’échapper en Belgique et entrer dans la résistance. Pour Emines, ses œuvres, disséminées au sein de l’allée principale, trouveront un écho particulier dans l’architecture du fort. Elément central de son travail, la dimension architecturale évoque des constructions incertaines, entre le monument funéraire et l’architecture militaire.

Juan Paparella est né en 1965 à Buenos Aires. Il est diplômé en 1989 de l’Académie des Beaux-Arts Prilidiano Pueyrredon de Buenos Aires. Formation qu’il enrichit auprès de plusieurs artistes dont Julian Schnabel et Horacio Coll et complète, entre autres, d’un doctorat en sculpture à l’Université de Salamanca en Espagne. Il vit en Belgique depuis 1991. Artiste plasticien pluridisciplinaire, il développe à travers son travail une série de questionnements philosophiques liés à la nature humaine et à son environnement, autant physique que sociologique. Son oeuvre multiple (de la photographie au dessin), parle de notre complexité humaine, de l’instabilité du monde et de la fragilité de la vie. Dans son travail, on trouve un attachement particulier pour le lieu. L’intervention artistique pensée pour Emines redessine les « Contours imperceptibles de la mémoire » en fonction de l’architecture militaire


  Informations et réservations:

reservation.1418@ftpn.be ou au 081/77.67.98 ou 0470/252.865

► Transports:

Bus: liaison ligne 822 direction Eghezée ; arrêt Emines Sacré Cœur (5 minutes à pied du fort) ou St Marc chemin de Vedrin (15 minutes à pied du fort)

Voiture: possibilité de se garer à proximité du fort (pas de parking)

 

Un catalogue sera publié pour l’occasion. Ed. Stickting Kunstboek. Textes d’Aliénor Debrocq, Olivier Duquenne, Hadja Labib, Axel Tixhon, Georges Vercheval.

 

 

 

Partagez :
Facebook
Twitter
Adresse
Fort d'Emines
Rue du Fort d'Emines
5000 NAMUR
E-mail
Tarif
Adultes 5€
Etudiants 3€
Moins de 7 ans Gratuit
Groupes (scolaires ou non) de minimum 10 personnes 3€
Horaire
Tous les dimanches et en semaine sur réservation (groupe de min. 10 personnes)Visites de 30min de 13h30 à 17h00